Les statuts juridiques d’entreprise

 

Inéo Gestion vous aide à identifier le statut juridique qui correspond le mieux à votre activité.

Consultez le tableau comparatif avec exemple chiffré mis au point par Inéo Gestion : Tableau formes entreprises

  • L’entreprise individuelle au réel : simple à créer, disposant d’une vraie comptabilité et crédible, elle ne permet toutefois pas de prévoir les charges RSI à l’avance. Le RSI étant calculé sur la base du bénéfice (BIC, BNC) connu en début d’année suivante, de mauvaises surprises (régularisations) peuvent subvenir…
  • La micro-entreprise (ex auto-entreprise) : simple à créer, c’est un régime très simplifié qui ne nécessite pas de comptabilité, donc pas de frais d’expert-comptable. Les charges sociales sont calculées sur le chiffre d’affaires au fil de l’eau : pas de régularisation, pas de mauvaise surprise. Toutefois, la crédibilité d’une activité en micro-entreprise est limitée du fait de l’absence de documents comptables… Cela peut aussi poser problème en cas de demande de prêt bancaire professionnel ou personnel.
  • L’EURL ou SARL : ce statut sous forme société permet de distinguer clairement les patrimoines, et surtout de déterminer soi-même une « rémunération de gérance » sur laquelle les charges RSI seront calculées. Ce statut très crédible donne toutefois lieu à certaines formalités juridiques récurrentes, loin d’être insurmontables.
  • La SAS ou SASU : ce type de société, très à la mode, permet d’éviter le RSI. En effet, le dirigeant est ici « assimilé-salarié » et dispose de feuilles de paie ; il cotise aux caisses du régime général. Le taux de charges sociales est plus élevé, mais en contrepartie, l’imposition sur les dividendes est très réduite.

Contactez-nous pour y voir plus clair !

contact@ineogestion.com

Please follow and like us: